jeudi 7 juillet 2011

Fleury Michon: Jambon de nos campagnes / Rêves et marketing épisode #1



Mes chers amis, j'ai décidé de vous raconter comment 3 marques vous vendent du rêve mais ne tiennent pas leurs promesses.

Je commence cette saga par Fleury Michon et son nouveau "Jambon de nos campagnes". Quand j'ai vu leur nouvelle publicité j'ai fait un bond et encore une fois j'ai failli tomber de mon canapé IKEA..

Je vous fais le pitch de la publicité: un acheteur Fleury Michon vient visiter une ferme idéale, champ à perte de vue, forêt bien boisée non loin et éleveur tout sourire. Il lui demande comment sont élevés les porcs, l'éleveur lui indique que les porcs sont nourris aux graines de lin (initiative de la filière bleu blanc coeur) et donc le jambon Fleury Michon issu de "nos campagnes" sera riche en oméga 3 et que ça c'est bon pour nous. Le message est clair Fleury Michon choisit les meilleurs éleveurs et donc les meilleurs porcs pour votre assiette. Fin de la pub et WAOUH, je veux en acheter...(Magie du marketing qui opère)

J'ai donc failli tomber de mon canapé (reprise de la raison sur la magie du marketing), parce qu'à croire cette pub, nous avons enfin la solution aux élevages industriels de porc, les problèmes de lisiers, les algues vertes en Bretagne etc.. j'en ai rêvé Fleury Michon l'a fait!


Cependant, je m'interroge sur la promesse de Fleury Michon, est elle vraiment tenue?

Compte tenu de :
- ce que j'ai lu dans le livre noir de l'agriculture d'Isabelle Saporta, et son focus sur l'élevage de porc
-des volumes que Fleury Michon doit générer vu la quantité de point de vente qu'ils doivent fournir (ils sont présents dans toutes les grandes et moyenne surfaces)
-Surtout je m'interroge sur la QUANTITE de graines de lin consommée par ces porcs et la façon dont ils sont élevés..

Il faut savoir que la graine de lin et la luzerne sont des cultures ancestrales pour nourrir les animaux d'élevage, autrefois c'était la norme, les champs en étaient recouverts pour nourrir le bétail. L'avantage pour les animaux est qu'ils digèrent très bien cette nourriture et grossissent à leur rythme de croisière.

Mais l'industrie et le productivisme sont passé par là, et on a regroupé les porcs dans des hangars, ils se sont mis à manger du soja et du maïs; à vivre maintenus par des barreaux en fer pour pas que les truies se couchent et écrasent leurs petits. Vivant 24h/24 au dessus de leurs déjections (le sol est troué afin que les excréments coulent à travers le plancher et évite à l’éleveur de changer régulièrement la paille) ils sont tombés malades par voies respiratoires (à force de respirer leur merde), on a donc trouver la solution, les gaver d'antibiotiques pour les maintenir en vie. Sans compter qu'une truie ou un porc qui ne sort jamais: s'ennuie, donc devient agressif, attaque son copain de devant en lui mangeant la queue. Si le porc est blessé il peut tomber plus facilement malade etc... la solution qu'on a trouvé? dès la naissance on coupe la queue et le dent.. comme ça plus de problème.



Bref, l'élevage de porc est aussi cruel et malsain que l'élevage de poulet. Depuis que je sais ça, merci au livre noir de l'agriculture, je me suis mise en quête de ne manger que du porc fermier. Quête plus ou moins difficile car même les bouchers n'en proposent pas toujours (normal il n'existe que 3% de la production en fermier.. alors dilué sur le sol Français... pas évidant à trouver).

Voilà pourquoi quand j'ai vu la pub si séduisante de Fleury Michon avec ce titre si évocateur JAMBON DE NOS CAMPAGNES, je n'ai pas vraiment cru à leur promesse.

J'ai donc enquêté, en contactant le service consommateur de Fleury Michon pour avoir plus d'infos: ils ont répondu au bout de 10 jours en m'indiquant je cite:

  "Les éleveurs du porc composant le Jambon de nos Campagnes sont tous adhérents à l'association Bleu Blanc Cœur  (..)

 Le but final est de fournir aux consommateurs une viande de meilleure qualité nutritionnelle. Ceci passe par l' ajout dans l' alimentation des porcs de graines de lin en faible quantité ( 3%). Ceci se faisait régulièrement autrefois dans les campagnes (...)
 
Le lin étant très riche en acides gras Oméga3, la viande ainsi obtenue a moins de gras saturé et plus de polyinsaturé Omega 3 dont nous sommes très déficitaires.

Ainsi, le jambon de nos campagnes est naturellement plus riche en oméga 3 qu'un jambon supérieur classique.

De plus, en encourageant la culture du lin ou de la luzerne, nous encourageons la biodiversité (halte au tout soja/maïs) (...)

Cette démarche est reconnue par les pouvoirs publics et des organismes de contrôles indépendants  vérifient la bonne application du cahier des charges.

Nous vous remercions de nous avoir contactés, et en remerciement de votre démarche, c'est avec grand plaisir que nous joignons à notre e-mail plusieurs bons d'achat que vous pourrez utiliser sur les produits Fleury Michon de votre choix."

Leur réponse est honnête et je comprend très bien leur démarche. Je salue au passage l'initiative de la filière bleu blanc cœur qui est pleine de bonne volonté même si ce n'est encore pas suffisant pour proposer un porc alternatif au porc "industriel" (il faudrait plus d'adhérents et donc d'éleveurs agréés). 


Ce que je condamne ici c'est la promesse excessive du marketing. En filmant un superbe champ, le tracteur, la forêt on me vend le rêve d'un cochon fermier qui cours dans les champs qui se nourrit de gland et de graine de lin qui est exempt d'antibiotique etc.. On m'a vendu du rêve et en creusant je m’aperçois que le porc qui sera transformé en jambon n'a mangé que 3% de graines de lin et est élevé de la même façon que les autres. Je découvre grâce aux vidéos réalisées par Fleury Michon des éleveurs pleins de bonnes volontés (ce n'est pas eux que j'accuse de nous vendre du rêve) qui ont bien appris leur texte. Et je vois que le porc est lui aussi élevé sur caillebotis en hangar clos et donc ressemble au porc classique que je trouve partout. Ils sont malins et ne citent jamais le mot fermier qui est une appellation contrôlée.



Je modère tout de même mes propos car après tout c'est mieux que rien, c'est le début de la prise de conscience qu'on ne peut pas continuer à élever les porcs comme nous le faisons de façon intensive comme en Bretagne avec tous les problèmes environnementaux que cela implique. Je félicite les éleveurs qui ont pris cette initiative, nous sommes au début d'une prise de conscience mais le chemin est encore long. Par contre je ne suis pas convaincue par Fleury Michon qui exploite ce filon et nous vends un rêve qui au final sonne creux.

2 commentaires:

  1. j'suis fan... continue !!!
    PDC

    RépondreSupprimer
  2. j'ai hâte de lire les autres épisodes !
    Vidgie.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...